Épilepsie chez le chat : comment réagir ?

L'épilepsie du chat est une maladie du système nerveux central.

Heureusement, elle n’est pas très courante, mais il est toujours bon de savoir comment elle se produit et ce qu’il faut faire ou non si votre chat souffre d’une crise d'épilepsie. Nous allons vous expliquer comment réagir en cas de crise d’épilepsie d’un chat.  

QU’EST-CE QUE L’ÉPILEPSIE DU CHAT ?

L’épilepsie est une maladie chronique du système nerveux dans le cadre de laquelle apparaît une rafale d’activité électrique anormale (et en générale transitoire). A son tour, elle provoque des crises soudaines caractérisées par des changements de comportement ou des convulsions. Normalement, une crise convulsive est auto limitative et cesse dans un court laps de temps. 

TYPES D’ÉPILEPSIE DU CHAT

  • L’épilepsie primaire. Il n’existe pas de maladie sous-jacente expliquant l’épilepsie. Elle apparaît généralement chez les jeunes chats, entre 1 et 3 ans. Il s’agit de chats qui ne présentent pas d’autres symptômes entre les crises, et ce type d’épilepsie est peu fréquent chez les chats. 

  • L’épilepsie secondaire. Les crises sont dues à une autre maladie provoquant un dysfonctionnement dans la structure du système nerveux. 

    • Tumeurs.
    • Traumatismes.
    • Encéphalite due à une infection (comme la toxoplasmose, la leucémie, l'immunodéficience ou la péritonite infectieuse féline). 

    • L’épilepsie cryptogénique : on pense qu’il existe une maladie-jacente mais il n’est pas possible de la diagnostiquer. 

    • Les convulsions dues à d’autres maladies. Il ne s’agit pas d’une épilepsie en tant que telle, mais on peut la confondre en raison des symptômes. Elles présentent généralement d’autres symptômes en plus des crises, comme la fièvre, une perte d’appétit, une apathie, une augmentation de la consommation d’eau, etc. 

      • Hyperthyroïdisme. 
      • Hypertension.
      • Intoxications. 
      • Hypoglycémie.

    QUELS SYMPTÔMES PEUT-ON OBSERVER CHEZ LES CHATS ÉPILEPTIQUES

    • Les crises généralisées. Elles affectent généralement tout le corps, comme les convulsions au cours desquelles ils perdent connaissance. On peut également observer des mouvements de pédalage ainsi que des défections ou des mictions involontaires.

    • Les attaques partielles. Le chat reste généralement conscient, mais cet état est troublé et peut évoluer vers une attaque généralisée. 

      • Salivation
      • Contractions musculaires fortes ou tremblements qui affectent une ou plusieurs parties du corps, comme les extrémités, la face, les oreilles ou les moustaches. 
      • Changements dans le comportement sans raison apparente, comme de l’agressivité, des miaulements, un regard perdu, des hallucinations, des grognements, des attaques contre des objets imaginaires, etc.
      • Marche en cercle et automutilation. 

    QUE FAUT-IL FAIRE ET NE PAS FAIRE FACE À UNE CRISE D’ÉPILEPSIE DU CHAT ?

    Même s’il est très stressant de voir son son chat faire une crise d’épilepsie, il est indispensable de garder votre calme pour pouvoir l’aider.

    • Placez votre chat dans un lieu douillet et sûr, duquel il ne peut pas tomber et contre lequel il ne peut pas se cogner la tête. Choisissez une pièce tranquille, avec peu de lumière et sans bruit. Laissez-le y jusqu’à ce qu'il soit complètement remis. 

    • Les mouvements musculaires peuvent provoquer une augmentation de la température, il vaut donc mieux le mettre dans un endroit frais et aéré.  

    • Il ne faut pas le mettre dans un lieu en hauteur ou sur une surface dure, ni le couvrir, il pourrait souffrir d’une hyperthermie.  

    • N’introduisez pas votre main dans sa bouche, il pourrait mordre sans le faire exprès. 

    • Évitez les sons forts ou stridents, qui pourraient aggraver les symptômes.

    Si la crise dure plus de 2 ou 3 minutes, s’il souffre de crises fréquentes ou si votre chat souffre de plusieurs attaques le même jour, il vaut mieux vous rendre chez le vétérinaire en urgence pour qu’il contrôle la crise et en réduise les effets. Votre vétérinaire réalisera les examens nécessaires pour diagnostiquer si les attaques de votre chat sont dues à une épilepsie primaire ou s’il existe une autre maladie à l’origine du problème. 

    TRAITEMENTS POSSIBLES POUR L’ÉPILEPSIE DU CHAT

    Le traitement dépend de l’origine des crises. S’il s’agit d’une épilepsie idiopathique ou primaire, le traitement de choix est un anticonvulsivant, comme le phénobarbital quotidien. L’épilepsie du chat ne peut pas se soigner, mais le traitement permet de réduire la fréquence et l’intensité des crises pour améliorer la qualité de vie du chat et de sa famille. 

    Il n’est pas nécessaire d’utiliser un traitement dans tous les cas. Dans certains cas, les chats n’ont des attaques qu’une ou deux fois par an et il n’est pas nécessaire de les traiter. On recommande un traitement : 

    • Lorsque les crises sont fréquentes (au moins une par mois).

    • Si les crises durent longtemps (entre 4 et 5 minutes).

    • S’il souffre de plusieurs crises dans la même journée. 

    Comme vous avez pu le constater, l’épilepsie du chat est une maladie peu fréquente mais qui peut nuire à la qualité de vie de votre chat dans les cas les plus graves.

    Il est recommandé de vous rendre chez votre vétérinaire pour voir si votre chat souffre d’épilepsie ou d’une autre maladie qui lui provoque des symptômes similaires et ainsi pouvoir décider le meilleur traitement pour lui.

    Articles qui pourraient
    vous intéresser